Patagonia veut révolutionner… l’alimentation!

Yvon Chouinard veut aussi prouver encore une fois que la réussite économique peut se faire tout en protégeant l’environnement. Mais qu’est-ce qu’une compagnie de linge connaît au saumon? Et pourquoi pas?

Patagonia

Oui, vous avez bien lu! La compagnie Patagonia qui est reconnue pour ses vêtements de plein air et les positions drastiques de son président Yvon Chouinard (autant sur la manière de gérer son entreprise que sur son approche face à la vie), se lance dans la production de nourriture. Et pas n’importe laquelle : celle du jerky de saumon! Patagonia Provisions est donc la nouvelle tentative du génial fondateur et avide pêcheur pour augmenter l’attention de ses clients envers cet enjeux important qui lui tient à coeur : la survie des saumons. Yvon Chouinard veut aussi prouver encore une fois que la réussite économique peut se faire tout en protégeant l’environnement. Mais qu’est-ce qu’une compagnie de linge connaît au saumon? Et pourquoi le fait d’en manger aide-t-il à les sauver?

Patagonia est bien connu pour ses positions drastiques envers tout ce qui est néfaste pour l’environnement. Ils ont été parmi les premiers à utiliser le coton organique en 1996 et à modifier leurs méthodes de productions pour réduire au minimum l’empreinte écologique de la compagnie. Si une couleur qui se vend bien est impossible à faire d’une manière écologique, tant pis : la compagnie cesse de la produire! Au fil des années, malgré ces prises de positions, les ventes ont explosées! C’est le même esprit que Yvon Chouinard veut instaurer à l’industrie de l’alimentation. En montrant l’exemple… et en vendant à la tonne!

Ainsi, Patagonia Provisions veut faire partie de la solution au niveau de l’alimentation en proposant un modèle d’affaire rentable tout en protégeant la ressource et les consommateurs. En travaillant avec l’organisme de conservation canadien Skeena Wild, Patagonia Provisions prend ses saumons grâce à une pêche durable, dans les rivières par les premières nations de la Colombie-Britannique habituées de préserver la réserve et qui utilisent des filets qui ne nuisent pas au poisson. Cette sélection à la capture permet de choisir les poissons matures prêts à la consommation tout en s’assurant que les populations de saumon en danger pourront se reproduire et survivre.

Voici un passage du manifeste de Yvon Chouinard :

« Whether creating a cotton T-shirt or a package of salmon jerky, we believe in following our resources all the way to their origin, so that we cause no unnecessary harm in doing business. You should demand to know where Patagonia Provisions products come from, the same way you should know where your clothes come from and how they’re made. In fact, we think you should be able to ask the same questions about anything you buy.« 

Vendu sur le Web et dans leur cinquantaine de boutiques aux États-Unis, les trois saveurs de Wild Salmon Jerky de Patagonia se vend autour de US$12.50. Espérons que la compagnie en vendra suffisamment pour prouver encore une fois que profitabilité peut aller de pair avec protection de la nature!

Encore plus : Voyez la ligne complète des jerky au saumon de Patagonia et le message de Yvon Chouinard