Un grimpeur de 28 ans meurt en escalade de glace dans les Hautes-Gorges

On apprend ce matin sur divers sites d’actualité (ici, ici et ici) que Philippe Eynaudi (28 ans) a fait une chute mortelle hier matin dans le parc national Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie dans Charlevoix. On sait encore peu de chose sur l’accident, mais on sait qu’il faisait de l’escalade de glace, probablement sur la Pomme d’Or, une cascade de glace bien connue du milieu de la grimpe québécoise.

Selon les brides d’informations qui sont sorties, le grimpeur aurait fait sa chute mortelle vers 9h30 samedi matin. Il se trouvait avec une partenaire et deux autres personnes qui se seraient jointes à eux. Une personne du groupe est partie alerter les secours alors que les deux autres sont demeurées auprès du blessé.

À cause de la situation géographique des lieux du drame, il a fallut 12 heures pour alerter les secours qui se sont rendus en motoneige sur les lieux vers 22h45. Le décès a été constaté à l’hôpital. La Sûreté du Québec a ouvert une enquête sur les circonstances de l’accident, mais on peut déjà s’avancer en disant que les conditions de glace devaient être plutôt instables compte tenu du redoux des dernières semaines.

Voir la vidéo de TVA pour les explications de la SQ.

*********** MISE À JOUR – 12/03/2012 **************

Selon les dernières nouvelles, ce ne sont pas les conditions de la glace qui sont en cause du triste événement de samedi dernier sur la Pomme d’Or. Philippe Eynaudi (un pilote d’hélicoptère) aurait fait une chute d’une dizaine de mètres près du sommet de la voie vers 9h30 samedi matin. Son partenaire a dû monter à sa hauteur pour ensuite entamer les démarches de sauvetage pour redescendre le corps inconscient de son ami au pied de la paroi durant de longues heures. André Binette et sa femme, Anne-Élisabeth Cuvillier, étaient sur place pour grimper la même voie le jour suivant et ont entendu crier à l’aide. Ils ont décidé de monter pour assister au sauvetage. Ce n’est que vers 17h que Anne-Élisabeth Cuvillier a enfin pu quitter la falaise pour chercher du secours. L’aide se trouvait toutefois à 16 kilomètres. Sans téléphone satellite ou engin SPOT, les ambulanciers ont reçu l’appel de détresse vers 21h. Quarante-cinq minutes plus tard, les secours arrivaient sur les lieux en motoneige. Philippe Eynaudi a été transporté au centre hospitalier où son décès a été confirmé. Un coroner devrait enclencher prochainement une enquête sur les circonstances entourant cette chute mortelle. Un triste événement et un accident malheureux dans une région reculée qui ne pardonne malheureusement pas.

Dernier détails ici et ici et ici

*********** MISE À JOUR – 13/03/2012 **************

La Sépaq ne sait pas que des grimpeurs s’attaquent à la Pomme d’Or ? Vraiment ?

Selon un texte de Cyberpresse, la Sépaq ignorait que des alpinistes étaient dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie et la directrice du parc, Nancy Bolduc, a appris le triste accident par les médias. D’ailleurs, aucune personne ne s’y est inscrite cet hiver, alors que plusieurs personnes se rendent à la Pomme d’Or chaque année. « La SEPAQ veut d’ailleurs connaître le véritable portrait de cette clientèle et préciser les informations sur son site Internet ainsi que sur celui de la Fédération québécoise de la montagne et de l’escalade », nous apprend l’article. Heureusement, il n’est pas question de fermer le site aux grimpeurs.